Quelles sont les erreurs à éviter avant l’acquisition d’un bien immobilier ?

Vous devez vous préparer de façon minutieuse avant tout achat immobilier, au vu du caractère crucial d’un tel projet. Que ce soit dans le cadre d’un investissement ou pour une résidence, toutes les précautions doivent être prises pour que la transaction se déroule dans des conditions idéales. Vous devez notamment éviter certaines erreurs.

Une mauvaise estimation du budget

La définition du budget constitue une étape de base incontournable dans un processus d’achat immobilier. Vous devez tenir compte non seulement du prix du bien qui vous intéressera, mais également des frais connexes (frais de notaire, frais d’agence, taxes, etc.). Les frais connexes représentent généralement entre 10 et 15 % du prix du bien.

Prévoyez également une marge pour les imprévus, tels qu’une éventuelle rénovation, des litiges, etc. Estimez prudemment votre budget, en définissant un intervalle et non un montant fixe, pour éviter de vous surendetter ou de devoir renoncer à votre projet. 

Une analyse incomplète des sources de financement

Ne vous lancez pas dans les démarches d’achat sans avoir une maîtrise totale de vos sources de financement.

Financez-vous l’achat entièrement sur fonds propres ? Ou devez-vous solliciter un prêt ? Le prêt épargne logement, le prêt action logement ou encore un crédit immobilier classique constituent vos principales options. Analysez les offres, tenez compte des taux d’intérêt, des délais de remboursement et de l’apport personnel exigé, pour vous assurer de choisir une offre de prêt immobilier adaptée à votre situation.

Un achat sans visite du bien et sans évaluation du marché local

Vous ne devez en aucun cas acter l’achat d’un immeuble ou de tout autre bien immobilier sans le visiter. La visite vous procure une occasion d’inspecter votre futur bien. Vous avez tout le loisir de contrôler l’état du logement ou du bâtiment, de vérifier la qualité des installations d’électricité, de plomberie, etc. Au besoin, sollicitez l’aide d’artisans professionnels du bâtiment pour cette inspection.

En vue de vous assurer que vous faites une bonne affaire, soyez également curieux sur les prix pratiqués dans le secteur où vous effectuez votre achat immobilier. Consultez quelques ventes réalisées au cours des 6 derniers mois et portant sur des biens semblables à celui que vous prévoyez d’acquérir. Les prix pratiqués ne devraient pas être trop éloignés du prix du bien immobilier à acheter. 

Cette vérification des prix immobiliers vous sert d’ailleurs de repère pour les négociations. Ce serait une erreur de ne pas tenter de négocier le prix avant l’achat du bien immobilier. Beaucoup de vendeurs fixent un prix légèrement au-dessus du prix normal. Sur les dernières étapes de la transaction, signez un compromis de vente. Ce document vous protège et protège le vendeur, tout en précisant des conditions suspensives. Enfin, ne signez jamais l’acte final d’achat en l’absence d’un notaire. Les notaires scellent les transactions, contrôlent leur conformité aux lois en vigueur et se chargent de la publicité foncière.

Posts created 5

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut